Message de Catherine Bertrand, bénévole à Warma Suyus

benevolat perou

Tout d’abord, un grand merci à Arnaud Bescond de m’avoir permis de vivre cette expérience.

À première vue, Quinua est un village d’environ 900 habitants, en plein milieu de la cordillère des Andes et qui porte son histoire. Mais Quinua est beaucoup plus qu’un simple petit pueblo du Pérou, c’est un petit coin de paradis où demeure des gens accueillants et intéressés. J’ai eu la chance de vivre deux semaines dans ce village: une semaine seule et une autre semaine à deux. Mon expérience a été positive du début à la fin. En étant seule la première semaine, j’ai dû faire preuve de débrouillardise, d’ouverture vers les autres et j’ai énormément grandi à travers cette expérience.

Dès les premières journées, j’avais une quinzaine d’enfants à la ludothèque. Ils n’avaient même pas pris le temps d’enlever leur uniforme et leur sac à dos que je les voyais courir dans la rue pour venir s’amuser. Toujours souriants, ouverts à de nouvelles activités, ayant le goût d’apprendre sur toi et sur ta culture: ce sont les enfants de Quinua. Ensuite, au bout d’une semaine, j’ai eu la compagnie de Constance Lekbé. J’ai appris rapidement à la connaître et nous avons formé un duo d’enfer. À deux, c’était beaucoup plus facile de s’ouvrir vers les autres, de partager nos idées et de les mettre en commun. J’ai eu du plaisir avec toi et je ne pourrai jamais oublié nos fous rires, nos feux de camps, les repas qu’on réussissaient à se faire, notre dimanche, tes expressions à la française, bref merci d’avoir fait partie de mon voyage.

Cette expérience ne se limite pas qu’à la ludothèque, il suffit de sortir un peu et de découvrir: la céramique, l’obélisque, le travail dans les champs, le marché le dimanche et les parties de foot, etc. Pour moi, ma plus grande réussite face à cette expérience, c’est d’avoir contribué à rendre des enfants heureux pendant deux semaines, de leur avoir permis de s’épanouir, de sortir de leur quotidien et de leur avoir partagé d’une certaine façon mes valeurs. La vie dans les montagnes n’est pas toujours évidente pour les gens et mon passage m’a permis de faire un introspection sur moi-même.

J’ai eu la chance de perfectionner mon espagnol, de connaître des personnes incroyables, de déguster les repas traditionnelles du Pérou et d’apprendre la culture péruvienne. Un grand remerciement aussi à Raoul et son épouse et également à Rupert. Quinua va me manquer! Je vous encourage à vivre une expérience semblable. Petit conseil: il suffit de ne pas avoir peur d’aller vers les autres, c’est là qu’on fait les plus belles rencontres et le plus d’apprentissages

Catherine Bertrand, Canada
Bénévole à Warma Suyus en juillet 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *