Récit de Valent’ine Chalah

Un grand merci pour ton passage à Quinua.L’équipe Warma Suyus.

Une vingtaine de jours à Warma Suyus :
Arrivée en combi le matin depuis Ayacucho, puis direction la tienda de Raul Limaco. Très sympathique, Raul m’amène au local. Dès la première journée je rencontre la grande famille Limaco, dont Marino chez qui j’irai faire de la céramique. Dès l’après-midi nous allons ensemble dans un village voisin pour la « fête de l’eau ». Paysage absolument sublime. Fête traditionnelle où les gens sont très accueillants (et très curieux de voir débarquer une occidentale !). Dès le lendemain je prends le rythme Warma Suyus : matin céramique chez Marino et Norma (chez qui je reste déjeuner) qui sont absolument adorables (et très curieux de discuter des différences entre ce qui se fait au Pérou et ce qui se fait en France par exemple), et avec lesquels j’arrive à communiquer malgré mon espagnol limité. Je rencontre également Sara et Kevin, leurs enfants très sympas 
L’après-midi j’ouvre le local mais malheureusement les enfants ne viennent pas (ce qui est surprenant, vu que d’après Arnaud normalement ils viennent naturellement). On comprendra plus tard l’origine de ce « petit problème » mais bref ! Je vais donc les chercher et les prévenir, dans le village, que le local est désormais ouvert (en faisant systématiquement référence à « la biblioteka de Arnaud » pour qu’ils comprennent instantanément !), ils me disent tous qu’ils viendront (et demandent tous la date du retour de leur Arnaud !) mais c’est souvent difficile pour eux de prévoir (ils doivent souvent rester aider leurs parents). Au fur et à mesure ils commenceront à venir, et l’arrivée de Seb et Justine rendra les choses d’autant plus faciles. Quelques crêpes en début de semaine et tout se lance! La très bonne entente avec ces deux nordiques rendra la fin du séjour encore plus top. Seb se débrouille bien en espagnol, je me débrouille un peu (j’ai appris seule avec Assimil quelques mois avant mon arrivée, mais c’est clairement suffisant !), et Justine ne parle pas espagnol: ce n’est absolument pas un problème. Les enfants ont l’habitude de voir des bénévoles, et sont, je trouve, très « patients » et nous expliquent plusieurs fois les choses si on ne comprend pas bien. C’est juste un peu difficile lorsqu’ils se lancent des vacheries (que pour le coup on ne comprend pas et donc on ne peut pas vraiment intervenir…)
Concernant l’organisation des après-midis au local, la difficulté principale est que nous ne savions pas combien d’enfants viendront le lendemain donc difficile d’organiser des activités, mais il faut savoir s’adapter en conséquence.
Warma Suyus restera une superbe expérience, malgré les quelques difficultés du début (qui font partie intégrante de l’expérience !!) : Arnaud est super super réactif (un grand merci Arnaud !!), les Marino sont formidables (et nous font vivre la « vie locale »), et les enfants top.
Merci pour cette expérience, et à bientôt j’en suis sûre

15327298_1171072389643419_7902511669938926132_n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *